[Livre] Meaningful Exchanges for People with Autism (chapitre 1)

Cet ouvrage de Joanne M. Cafiero est paru en 2005. Il s’agit d’un petit livre, très facile à lire. Voici les citations que j’ai extraites de l’introduction et du premier chapitre :

La CAA, c’est n’importe quel outil, appareil, image, mot, picto ou geste qui compense un déficit en communication expressive ou réceptive.

Par système de communication, on entend des outils particuliers utilisés avec des pratiques spécifiques.

Les bénéfices de la CAA :

  • La CAA en tant que langage expressif facilite les relations avec la famille et les pairs et améliore les compétences sociales.
  • Avec des supports visuels, la personne TSA comprend mieux son environnement et les routines, ainsi que ce que l’on attend d’elle. Ainsi son niveau d’anxiété est moindre et son comportement est plus approprié.
  • Lorsque la personne TSA a accès à un système de communication fonctionnel, elle contrôle davantage son environnement et a moins besoin d’avoir recours à des comportements-défis. L’utilisation de la CAA prévient les comportements-défis liés à la communication afin que ceux-ci ne s’installent pas et ne deviennent  pas des réponses habituelles. Cela préserve la dignité de toutes les personnes concernées.
  • Observer une personne TSA s’exprimant à l’aide de la CAA permet souvent de révéler des capacités cognitives cachées ou potentielles. Les praticiens et les parents qui font l’expérience de cette constatation notent qu’en utilisant des outils expressifs et réceptifs de CAA, les objectifs du projet individualisé deviennent plus élaborés.
  • Adapter, avec la CAA, le programme scolaire et les procédures professionnelles permet à la personne TSA davantage d’inclusion et d’inclusion réussie.
  • Une communication efficace permet une meilleure estime de soi, qui elle-même, en retour, améliore la qualité de vie et le vivre-ensemble.

Le soutien et la participation de l’interlocuteur verbal sont essentiels.

Heureusement, il n’y a pas de pré-requis cognitifs, comportementaux ou langagiers ou de conditions nécessaires  à la plupart des interventions de CAA.

Les personnes de tout âge peuvent bénéficier des interventions de CAA.

Les difficultés d’attention conjointe entravent la capacité à se centrer sur l’interlocuteur, à partager des émotions, à suivre le regard de l’autre et à attirer l’attention de notre interlocuteur sur un objet dans le but de partager une expérience.

Les difficultés d’attention conjointe et d’utilisation des représentations symboliques des personnes TSA conditionnent leur capacité à entrer en relation avec les autres mais également leur capacité à comprendre leur environnement. Ces difficultés peuvent entraîner de la confusion, de l’anxiété et de la frustration.

Communication fonctionnelle spontanée :

  • communication : échange d’informations entre interlocuteurs
  • fonctionnelle : utile, socialement acceptable et permettant de réaliser des objectifs spécifiques
  • spontanée : en réponse à un besoin interne, particulier ou à un indice environnemental naturel.

La capacité à initier une communication spontanée est une compétence pivot. Cela permet d’avoir accès à davantage de situations qui elles-mêmes permettent un meilleur développement social et cognitif. L’initiative de communication de la personne TSA suscite généralement une réponse de son interlocuteur. Et cette réponse offre la possibilité de développer de nouvelles compétences sociales et langagières.

Certaines interventions de CAA plus complexes nécessitent d’être en capacité de comprendre les catégories, d’autres nécessitent des compétences basiques en littératie.

Les compétences émergent seulement quand des opportunités de communication avec les outils adéquats sont proposées. La leçon à tirer de ceci est : essayer d’abord, remettre en cause ensuite.

La CAA est utilisée par les deux interlocuteurs. De cette façon, l’interlocuteur TSA reçoit la communication à la fois de façon visuelle et auditive.

Les personnes TSA dont les interlocuteurs utilisent une CAA avec une sortie vocale et des pictogrammes ou des mots et dans des situations naturelles, utilisent davantage de langage oral intelligible.

L’utilisation de tableaux de communication améliore la fréquence et la longueur du langage parlé pendant la lecture d’histoires.

 

 

 

 

 

 

Une réflexion sur “[Livre] Meaningful Exchanges for People with Autism (chapitre 1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*