[Article] Effects of Communication Partner Instruction on the Communication of Individuals using AAC : A Meta-Analysis

Comme le titre de l’article l’indique, J. Kent-Walsh et al. (2015) recherchent, à travers une analyse de la littérature, quels sont les effets de la formation des interlocuteurs de l’utilisateur de CAA. Le bon sens et l’expérience clinique nous amènent à penser que la formation des interlocuteurs est importante mais une validation par des études peut venir appuyer des demandes de temps ou de moyens. En France, ces formations pour les interlocuteurs pourraient soit entrer dans le cadre de l’éducation thérapeutique du patient (mais il s’agirait alors de concevoir un protocole qui serait validé par l’ARS afin que ce temps soit rémunéré pour l’orthophoniste qui l’anime ou que l’éducation thérapeutique du patient puisse être menée sans ces protocoles très contraignants), soit dans le cadre de la formation aux aidants à condition d’élargir la notion d’aidants à celle d’interlocuteurs. L’article met en évidence que la formation des interlocuteurs a bien un effet positif sur la communication des utilisateurs de CAA, De plus, les auteurs affirment que la formation des interlocuteurs devrait toujours faire partie de l’évaluation et de l’intervention en CAA. Il est important de noter que les effets de la formation des interlocuteurs sont moindres dans le cas d’un utilisateur de CAA, porteur de TSA (troubles du spectre autistique). De nombreuses pistes restent encore à explorer : quels sont les effets de la formation lorsque l’utilisateur est adolescent ou adulte, lorsque le handicap est acquis (comme dans l’aphasie), existe-t-il des protocoles de formation plus efficaces les uns que les autres ? quels interlocuteurs inclure dans ces programmes de formation ?

Vous pouvez trouver les références complètes de l’article ici

Kent-Walsh, J., Murza, K. A., Malani, M. D., & Binger, C. (2015). Effects of communication partner instruction on the communication of individuals using AAC: A meta-analysis. Augmentative and Alternative Communication, 31(4), 271-284.

groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*